Retour à la page d'accueil  

Encyclopédies  |  Manuels  |  Atlas  |  Bibliographies  |  Comptes rendus

Histoire-Hypermédia > Ouvrages encyclopédiques
  
Introduction
Types
Utilisation
 
 

LES PUBLICATIONS À CARACTÈRE ENCYCLOPÉDIQUE
Joseph-Claude POULIN (2015)

INTRODUCTION

Sous l'appellation de « publications à caractère encyclopédique » sont visés ici des ouvrages – généralement collectifs – qui appartiennent aux catégories des lexiques historiques, dictionnaires spécialisés (y compris des dictionnaires exclusivement biographiques) et des encyclopédies scientifiques, à l'exclusion des dictionnaires ou encyclopédies généraux (Larousse, Littré, Quillet, Robert et autres). Les publications concernées ici, souvent fort volumineuses, ne sont pas destinées à une lecture intégrale : ce sont des ouvrages de consultation, des instruments de travail, communément appelés « usuels ». Dans une présentation condensée, des spécialistes y proposent des survols synthétiques sur un objet précis et des définitions historiques (pas simplement lexicales).

Il existe des centaines de tels dictionnaires utiles aux historiens. L'importance traditionnelle des dictionnaires savants dans la vie scientifique internationale peut s'apprécier à l'aide d'un guide général comme celui de Brewer. Leur nombre et leur qualité s'accroissent régulièrement, notamment par l'action de certaines maisons d'édition qui s'y consacrent intensivement; ils sont de plus en plus souvent accessibles par Internet (par exemple chez Oxford University Press). Il est prévisible que le tournant du XXIe siècle va stimuler une production spécialement appliquée au XXe siècle.

Les listes structurées disposées dans le répertoire de H-H n'énumèrent que les meilleurs de ces dictionnaires parmi les plus récents; ils présentent tant des renseignements à caractère historique (l'histoire) que des notions et concepts relatifs au métier d'historien (l'historiographie). Une présentation méthodique de cette production savante et un apprentissage de son maniement s'impose donc pour les fins générales de la formation fondamentale en histoire et pour les fins particulières de la formation à la recherche documentaire.

Pourquoi ne pas se contenter de l'encyclopédie Wikipédia pour chercher de l'information historique ? Pour deux raisons au moins :

  1. Il est inutile de piocher au hasard dans Wikipédia si l'on ne sait pas ce qu'on cherche. La première étape logique, incontournable, est de préciser les coordonnées de la question à étudier et définir un angle d'approche. Cette démarche intellectuelle a préséance sur l'exercice technique de recherche bibliographique ou de formulation de références.
  2. La bonne nouvelle est qu'on trouve de tout sur Wikipédia; la mauvaise nouvelle est qu'on trouve de tout sur Wikipédia. Pour distinguer le meilleur du moins bon, il faut déjà être plus aguerri que ne le sont des débutants; le contenu des articles de Wikipédia n'est recevable que s'il est soigneusement vérifié, en gros et surtout en détail, à l'aide d'instruments de travail offrant de meilleures garanties. Alors, pourquoi ne pas commencer tout simplement par ces derniers ? C'est à leur découverte méthodique que conduit H-H, pour l'histoire de toutes les périodes et tous les continents.

À cela s'ajoute la conviction que la conversation savante ne peut pas se dérouler derrière le voile de l'anonymat, individuel ou collectif; avant d'aller à la rencontre des idées d'un auteur, il faut savoir qui parle. Son identité fait partie des critères à considérer pour évaluer la fiabilité du message.

Pour en savoir plus sur Wikipédia

L'exposé suivant répondra à deux séries d'interrogations et est découpé en autant de sections :

A. Que sont au juste ces instruments de travail et comment sont-ils construits ?

B. À quel moment convient-il de s'y reporter, pourquoi et comment ?

Les deux sections sont disponibles à partir du menu à gauche.